Mercredi 8 Mai 2002, comme chaque matin, à la même heure et suivant le même trajet, le bus, facilement identifiable de la Pakistan Navy, a pris en charge les ouvriers et techniciens de la DCN devant l’hôtel Avary, où plusieurs d’entre eux séjournaient, avant de se rendre devant l’hôtel Sheraton où résidaient les autres expatriés.

Tous devaient être acheminés vers l’arsenal de Karachi où ils travaillaient à l’assemblage du 3ème sous-marin Agosta vendu par la France au Pakistan.

 

Une Toyota Corolla se place à côté du bus tandis que les portes se referment. A 7h45 (heure locale), le bus explose faisant 14 morts, dont 11 français, et 12 blessés.

 

Les familles des victimes décédées seront prévenues du décès de leur proche jusqu’à 10 heures après l’attentat. Les corps ont été rapatriés le dimanche suivant, soit 4 jours après, et rassemblés dans une chapelle ardente à l’ancien hôpital militaire de Cherbourg.

 

Une cérémonie officielle a eu lieu le lundi 13 Mai, en présence de Jacques Chirac qui déclara :

 

 

« Je leur exprime la reconnaissance de la Nation qui ne les oubliera pas.

Ce crime est monstrueux. Ses auteurs seront punis.

Il ne peut y avoir de sanctuaire pour les terroristes.

C’est un combat que nous avons engagé et que nous poursuivrons sans relâche, en France et à l’étranger. Ma détermination, comme celle du Gouvernement, est totale. Nous ne céderons ni à la menace, ni au chantage.

[…]

La République honore la mémoire des victimes de ce drame.

Elle sait ce qu’elle leur doit et ne l’oubliera pas. »

 

13 Réponses à L’attentat

  1. bretagnolle

    Tout d’abord respect et sincères condoléances aux familles des victimes de cet attentat. Les hommes politiques du RPR (clan Balladur, Sarkozy léotard) et leurs pratiques de corruptions avec de l’argent publique sont coupables de ces détournements. Le clan chirac est également coupable d’avoir étouffé l’affaire. Le PS au pouvoir (1997-2002) n’a pas eu le courage de dénoncer le scandale d’état.
    Notre pays et nous citoyens français devont honorés ces ingénieurs de la dcn mis en danger par une classe politique cupide et corrompus.

    [Repondre]

  2. JEAN MEYER

    TOTALEMENT D’accord avec la recherche de la vérité sur cet attentat, je soutiens les Familles ATTEINTES par celui-ci et me range à leur côté pour la recherche de la vérité et que cette affaire ne soit pas encore une fois classée :<>

    Déjà pour vous soutenir, je rappellerais régulièrement l’adresse courriel de ce site/blog sur mon blog.

    :<>

    [Repondre]

  3. Cornet

    faudra que ça change un jour, on est le peuple et on a le devoir de se battre pour qu’enfin naisse une véritable démocratie, pour que cesse la corruption, pour qu’il y est une justice dans ce pays et que ce soit fini la 5ème république et ses privilégiés. comme beaucoup de français j’ai honte de mon pays, et j’enrage de payer des impôts pour des politiciens menteurs manipulateurs aux mains sales qui jamais ne connaitront la cellule de prison. elle sert à quoi la justice dans ce pays ? à enfermer des voleurs de doudounes et de casquettes ! les pauvres en prison, les riches bien au chaud chez eux. il veut une république irréprochable Sarko ? il ne manque pas de culot ce charlot. Traiter la jeunesse de banlieue de racaille, je rêve ! comme si à l’élysée c’était des saints ! on en a tous assez, gauche comme droite, pas un pour relever l’autre. en 2012 votons pour une guenon du zoo de vincennes on ne sera pas plus mal dirigé.

    [Repondre]

  4. beureux

    imaginons une grosse pelote de laine bien emmelée; des hommes politiques s’adonnent à leur passion: la spéculation et cette pratique nécessite ici et là des « hommes de paille ». Lorsque soudain survient un horrible attentat qui risque de jetter la lumière sur leurs destins dorés.
    « Muselez la presse » hurle celui là; « cabinet noir » implore ce dernier; je me souviens des termes employés : RETROCOMMISSIONS ;
    kARACHI est le Beslan de Mr Sarkozy

    [Repondre]

  5. migraine

    je m’interroge : et si les terroristes dinaient à la table des autorités des différents Etats ? en tout cas quand je lis l’oraison funèbre de monsieur Chirac et la vérité qui point à l’horizon, je suis en droit de penser que nos ennemis, nous peuple du monde entier, ce sont nos dirigeants.
    nous avons des hommes d’affaires à la tête de nos États.

    [Repondre]

  6. Poudrauxyeux

    Mais c’est Al Qaida ! C’est le juge Bruguière qui vous le dit , tout comme il a prétendu que l’attentat de la rue des Rosier est du à Abou Nidal ! ils sont bien utiles ces terroristes pour cacher ce qu’il ne faut pas savoir !!!!
    Bruguière est il incompétent ou bien est il un enterreur de dossier ??? ou les deux plus probablement…
    Pour l’attentat de la rue de Rosiers http://www.republicain-lorrain.fr/fr/permalien/article.html?iurweb=67246

    [Repondre]

  7. Benoît

    Comme souligné dans le livre «Le Contrat», pourquoi donc Jacques Chirac a-t-il parlé de «chantage» ?

    [Repondre]

  8. ledif trocas

    je partage l’indignation générale et je compatis à la douleur des proches des victimes, mais je voudrais rappeler à tous que nous sommes encore en DéMOCRATIE -enfin théoriquement-. Les gens au pouvoir y ont été amenés par le Peuple. Il ne faudrait pas que le dégout, le mépris, l’écoeurement que provoque l’attitude de certains politiciens aient pour conséquence une démobilisation générale des citoyens. Au contraire, si vous voulez vous débarrasser de tous les « pourris », il faut plus que jamais vous mobiliser et combattre par tous les moyens légaux et, si cela ne suffit pas, illégaux. En France et dans d’autres pays des Révolutions ont éclatées dans des situations moins intolérables que celle que connait votre pays en ce moment.
    COURAGE! LE PEUPLE FINIT TOUJOURS (?) PAR AVOIR RAISON!

    [Repondre]

  9. bled

    les politiques, eux ne s’ouffre pas de la perte d’un ètre cher et on ne peut plus proche, on demande que justice soit faite auprès des responsables et nous voulons la vrai vérité de ce fameux 8mai2002 qui restera à jamais gravée dans la mémoire de chaqu’une des familles. La vie n’est plus ce qu’elle était et aurait dû ètre avec nos disparus injustement. QUE JUSTICE SOIT FAITE

    [Repondre]

  10. HEITZ, René.

    J’aimerais dire aux familles des victimes que lors de cet attentat nous avons, nous les PCDF, été horrifiés.
    Pour ma part et avec l’expérience que j’en ai (84 ans dont 65 de militantisme) je n’ai jamais cru aux paroles lénifiantes ni au promesses de justice prononcées par le Président du moment.
    Les indignations de l’actuel Président ne me font même pas sourire.
    Quant à la façon de se réfugier derrière la séparation des pouvoirs elle démontre tout à fait comment le plus haut haut personnage de l’Etat sait faire des virages à 180° puisque sa réforme de la justice n’a d’autre but que mettre les juges à sa botte.
    Je souhaite que beaucoup de vrais citoyens viennent, comme je le fais, apporter un soutien actif et circonstancié aux malheureuses famille des victimes dans leur exigence de connaître la vérité.

    [Repondre]

  11. courbaron

    T’as raison guillaume tous des pourris.
    Georges

    [Repondre]

  12. Guillaume AUTIER

    Dans de telles circonstances, le principe de présomption d’innocence ne devrait pas s’appliquer. Nos « dirigeants » ont suffisamment de passe-droits et de facilités pour se défendre face aux familles dépendant de la bonne volonté d’individus courageux.

    Les réactions maladroites, la non levée du secret défense sont autant de preuves de culpabilité et autant d’insultes de la part des principaux responsables.

    La complaisance malsaine de la presse vis a vis des personnes qui prétendent nous diriger m’amène à penser que la 6ème République, chère à notre président actuel, existe bel et bien dans les faits. Une République bananière centralisée sur les intérêts personnels, où la vie des Hommes ne compte pas et où des secrétaires d’état affrètent des avions privés pour des millions d’euros afin de ne pas manquer un gala du président.

    Non ! Je ne peux pas croire que mon beau – père soit mort ‘pour ça’.

    Dans son discours, le président Chirac nous avait dit « … la nation ne les oubliera pas…. « .S’il vous plaît : souvenez vous et témoignez !

    [Repondre]

  13. Baudouin bernard

    quelle bassesse , quelle honte et bien sur personne ne paiera : ni l’ancien president ni les responsables …….on indemnisera les familles , que peut on faire d’autre !! on devrait pendre les responsables, car il y en a , nous le savons tous ……les mettre en prison pour 20 ans au moins .
    Mais ne revons pas , la classe politique est assez bien corrompue ..!!

    [Repondre]

Laisser une Réponse

Image CAPTCHA
*

WP SlimStat